0

Climatiseur ou thermopompe : lequel convient le mieux à vos besoins ?

thermopompe

En cette vague de chaleur qui s’annonce ardente, il est impossible de se passer d’un appareil de refroidissement de maison. Si vous n’arrivez pas à vous décider entre un climatiseur et une thermopompe, continuez votre lecture.

Le climatiseur : pour dormir lors des nuits estivales

Avantages

Lors d’un été caniculaire, le mieux est d’exercer ses fonctions quotidiennes en toute tranquillité. Faire poser un système de climatisation, c’est créer une température équilibrée dans la maison pendant la journée comme la nuit.

En sachant qu’une chaleur intense est pernicieuse, il est important de choisir un climatiseur qui est capable de purifier, de déshumidifier et de rafraîchir l’air. Ces fonctions sont d’une grande importance notamment pour les personnes asthmatiques ou allergiques. Ainsi, avoir un climatiseur chez soi améliore le confort et le bien-être de toute la famille. Pour une meilleure expérience utilisateur, optez pour des appareils d’automatisation.

En installant un climatiseur mobile, vous n’avez pas besoin de percer votre façade pour obtenir de l’air frais. En plus, un système de climatisation portatif vous sera bénéfique pendant plusieurs années. Il coûte seulement entre 200 et 1 500 euros. Effectivement, le prix peut monter encore suivant le type de climatiseur que vous choisissez.

Quant au climatiseur réversible, il produit plus qu’il ne consomme de la chaleur. La réduction de la consommation d’énergie ainsi que de la facture énergétique est, de ce fait, significative. En hiver, cette économie peut atteindre jusqu’à 50 %.

Inconvénients

Avant de passer commande, il est important de savoir qu’un climatiseur est bruyant. Son compresseur produit plus de bruit qu’un simple ventilateur si bien que cela peut être désagréable pour les occupants. Ainsi, vous avez à refroidir la pièce avant de dormir à moins de se coucher avec des boules Quies pour boucher les 60 dB du système soufflant de l’air froid.

Aussi, la climatisation peut entraîner des chocs thermiques en raison de la différence notable entre la température intérieure et extérieure. Voilà pourquoi il est déconseillé de programmer l’appareil à 17° C alors que la température extérieure dépasse les 30 °C.

Étant donné que les climatiseurs brassent l’air pour les propulser, ils sont susceptibles de transmettre des virus si utilisés dans des endroits publics.

Thermopompe : pour un confort tout au long de l’année

Avantages

L’immense avantage avec une thermopompe est qu’il est capable de fonctionner pendant les quatre saisons, contrairement à un climatiseur qui ne sert que trois mois par an. En plus de fonctionner tel un climatiseur, ce type de système sert aussi de chauffage en saison hivernale. Il permet donc de diminuer l’usage de chauffage électrique énergivore. Même si la température atteint – 25 °C, certains modèles de thermopompes restent toujours efficaces.

Elles sont aussi appréciées pour leur qualité écologique puisqu’elles puisent de la chaleur dans l’air, qui est une énergie gratuite.

Si vous recherchez un système de chauffage performant, le coefficient de performance d’une thermopompe peut atteindre le 3. En d’autres termes, l’appareil produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

En plus d’être silencieuse, une thermopompe apporte un confort accru dans une maison. À l’inverse des plinthes qui poussent la chaleur au plafond, ce système pousse l’air à circuler dans la pièce. Enfin, il a l’appréciable avantage d’avoir une durée de vie d’environ 15 ans.

Inconvénients

Malgré tous ces points forts, la thermopompe possède aussi quelques points faibles. Même si ses unités intérieures sont discrètes, l’unité extérieure manque d’esthétisme. Aussi, vous êtes obligé d’installer des conduits de ventilation.

Quand le thermomètre descend en bas de -30 °C, vous devez utiliser un chauffage d’appoint afin de pallier cela.

D’ailleurs, pour bénéficier de tous les avantages d’une thermopompe, vous devez débourser une somme de 2 500 euros s’il s’agit d’un modèle mural. Quant aux modèles centraux, leur coût initial peut atteindre 3 500 euros. De toute évidence, vous pouvez prétendre à des subventions gouvernementales lors de l’acquisition de ce système de chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.