0

Climatisation de plafond : fonctionnement, avantages et critères de choix

type de climatiseur

Vous désirez installer une climatisation performante et économique pour la maison ou les besoins de votre emplacement professionnel ? Connaissez-vous les climatiseurs de plafond ? Peu remarquable chez les particuliers, il existe cependant des modèles moins puissants adaptés pour vos logements domestiques. Découvrons ensemble ici la climatisation de plafond : ses caractéristiques, son fonctionnement, ou encore ses avantages.

Comprendre le principe de la climatisation de plafond

Il sera entre autres question d’aborder la composition des climatiseurs plafonniers et leurs utilisations.

Caractéristiques et fonctionnement

Destiné pour les grandes surfaces (30 à 150  m²), le climatiseur plafonnier encore appelé climatiseur cassette, est conçu sous le principe du système dit split. Il se compose :

  • D’une unité intérieure
  • D’une unité extérieure
  • De liaisons frigorifiques

Pour certaines gammes à usage domestique, l’unité extérieure est reliée à un ou plusieurs unités intérieures grâce aux liaisons frigorifiques. Ces unités intérieures sont encastrées dans les combles ou dans un plafond. Ils peuvent diffuser dans 1 à 4 directions selon le nombre de voies de sortie d’air. Il existe plusieurs professionnels comme CTM BIRE ET FILS qui peuvent accompagner pour un choix adapté.

Usages

S’il a une forte côte dans le secteur tertiaire, le caractère discret du climatiseur lui permet de se démocratiser progressivement partout. Ainsi, il peut être installé au salon et être relié aux climatiseurs muraux dans les chambres grâce à un système multisplit. Vous pouvez également l’utiliser en guise de déshumidificateur et de purificateur d’air.

Climatisation de plafond : Avantages, inconvénients et critères de choix

En dehors de son adaptation pour les grandes enceintes, il existe plusieurs autres arguments qui militent en faveur de ces  climatiseurs de plafond.

Quels intérêts pour la climatisation de plafond ?

Le principal avantage reconnu pour ce type de climatiseur est sa capacité à climatiser les grands espaces avec une énergie économique. Par ailleurs, l’air peut être diffusé horizontalement ou de façon verticale avec la capacité de régler la température. Ceci permettra d’éviter les coups de froid. Par ailleurs, vous pouvez avoir des gammes réversibles adaptées pour toutes les saisons de l’année.

Elles sont capables de produire de la chaleur (jusqu’à 15 °C en hiver) et assurent leur fonctionnement principal en temps de chaleur. Enfin, l’un des grands avantages de ce dispositif est son caractère non encombrant et sa relative discrétion.

Inconvénients

Les inconvénients de la climatisation de plafond se résument au prix élevé de son installation. En effet, le coût du matériel  est relativement élevé et son installation nécessite de lourds travaux dont la pose requiert l’intervention d’un professionnel. La climatisation peut s’avérer aussi énergivore mais cet aspect peut facilement être contrôlé à travers un bon entretien.

Comment choisir son climatiseur de plafond ?

Les principaux critères qui doivent guider votre choix en matière de sélection de climatiseur sont :

  • La puissance
  • Le bruit
  • Le prix

Pour un confort optimal, optez pour un climatiseur avec un EER élevé. Le choix ne doit surtout pas être guidé par la taille de l’espace pour éviter d’évoluer en surrégime.  Il faudra prévoir environ 5000 euros pour un multisplit, un modèle moins bruyant.

Entretenir son climatiseur pour plus de longévité…

Pour s’assurer d’un fonctionnement durable de son climatiseur, il faut un entretien régulier. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire appel à un professionnel pour l’installation de votre climatiseur et sa révision. La première étape consiste au nettoyage des filtres de votre climatiseur pour éliminer les poussières et pollens retenus. C’est à cette étape qu’il faudra vérifier aussi l’état des pièces et les remplacer au besoin.

C’est une opération à effectuer tous les mois. Ensuite il faut nettoyer les pièces intérieures qui captent aussi de la poussière. A l’aide d’un chiffon humide il faut notamment nettoyer les tuyaux et câbles et sortie d’air.  La dernière étape consiste à désobstruer les unités extérieures d’éventuels sachets ou autres déchets aériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.